Shop Mobile More Submit  Join Login
About Digital Art / Hobbyist Kawaii797Female/France Groups :iconhorizon-seed: Horizon-Seed
Ouvert ! (Ou pas)
Recent Activity
Deviant for 4 Years
Needs Core Membership
Statistics 666 Deviations 14,002 Comments 24,482 Pageviews
×

Newest Deviations

Favourites

Donate

Kawaii797 has started a donation pool!
1,403 / 1,500
Un petit point plus un petit point plus un petit point font beaucoup de point o/

You must be logged in to donate.

Activity


[AU]: Modern AU (mais l'histoire se répète pratiquement dans tous les AUs avec justes quelques changements)
[People]: Uruzet (Emilie) & Taddeo
[Mention]: Qannik
[Context]:
Uruzet & Taddeo se retrouve sur le lieu de leur première rencontre. Taddeo va mourir dans plusieurs jours (mois ?).




Je ne sais pas si c’était à cause de la fatigue ou si c'est à cause du jeu de couleurs qui se jouait devant moi mais j'avais l'impression de nous revoir, gamins, en train de courir dans les champs comme on avait toujours eu l'habitude de le faire. Le "trio", c'était comme ça qu'on nous appelait.

Je pouvais nous revoir galopant dans les prés du coquelicot en été, je revivais nos jours d’automne alors qu'on s'amusait avec les tonnes de feuilles mortes et bien évidemment, je revoyais le jour où Qannik avait eu comme bonne idée de faire de la luge hiver. Comment l'oublier ce jour-là ! Je crois même que la cicatrice de ce jour-là doit être encore présente. Et puis comment ne pas se souvenir de la tête qu'il avait faite lorsqu'il avait vu ma blessure. Il lui avait bien fallu que je lui répète 100 fois que je n'allais pas mourir pour qu'il se calme et arrête de pleurer.

Suite à ce déversement de souvenir, je commençais à resserrer la grippe que j'avais sur les bras de Taddeo sans m'en rendre compte. Je sentais mes yeux se gorgeaient d'eau, mais je ne pouvais pas détacher mes yeux de ce spectacle. Les larmes, bien que présentent, ne coulaient pas, du moins pas encore, comme des spectateurs qui retiennent leur souffle lors d'un Cliffhanger.

Comme pour me répondre, Taddeo resserra un peu son étreinte sur moi, semblant bien silencieux. Dire qu'il n'y a pas deux minutes, on riait à vive voix. Il posa doucement sa tête sur mon épaule comme s'il avait peur de me la casser s'il était trop brusque. Je pouvais sentir ses cheveux blonds chatouiller ma joue et son soufle frêle dans ma nuque. Mais cette fois si cela ne me rassura pas, au contraire. C'était l’élément déclencheur qui annonça le départ du flot de larmes qui était pendu à mes yeux depuis maintenant plusieurs secondes.

Ni une ni deux, je m'effondrais en sanglots alors que j'étais blottie dans ses bras. C'était trop, penser que tout cela ne restera au final qu'un rêve d'enfant était bien trop dur à encaisser.

Taddeo leva doucement la tête, il ne fit rien pendant quelques secondes semblant réfléchir à quoi faire puis se mit à caresser doucement ma tête. Bien sûr, cela ne fit qu'empirer mon état.

Je ne voulais pas qu'il parte, pourquoi lui ?


_"Uruzet...s'il te plaît." Sa voix était faible, brisée, il lui semblait difficile de parler. Sans répondre, je baissais la tête en fermant les yeux comme si je voulais faire mon possible pour ne faire face à la vérité "Uruzet...regarde-moi..." Je retins mon souffle lorsque je le sentis me retourner. Même si je lui faisais maintenant face, je ne pouvais toujours pas le regarder. Doucement, il prit mon menton entre ses doigts fragile pour levait doucement ma tête. Peu à peu, j'ouvris les yeux pour faire face à son visage, lui aussi en larmes. Taddeo était bien trop pale pour le penser encore vivant et ses yeux couleur cyan que j'adorais tant avaient à présent perdu de leur éclat naturel. Mais malgré ça, malgré tout, un faible sourire continuait d'arborer ses lèvres. J'étais plus qu'admirative de la force dont il faisait preuve à cette instant. Il allait mourir mais il continuait à sourire. C'était ironique de ce dire qu'il avait plus sourie ces derniers jours que lors de sa très brève vie.

_"Je...je v-veux pas que tu meurs..." J'avais déjà ma tête nichée dans sa nuque quand j'avais finalement prononcé ces paroles.

C'était quelque chose que j'avais voulu dire depuis longtemps, c'était  purement et simplement une bouffée d'air que de dire ce simple enchaînement de mots. Je n'avais jamais eu le courage de lui dire, c'était étrange...c'était comme si je faisais mon possible pour éviter l'inévitable. Pour éviter de penser qu'il allait mourir. Comme si je ne pouvais pas me l'avouer. Après tous, c'était vrai au final : je ne pouvais vraiment pas me l'avouer. Ce qui était parfaitent normal vu la situation et vue l'espoir qui s'animait encore fébrilement en moi. Au fil des larmes qui coulaient le long de ses joues cependant, je pouvais presque ressentir leur salinité me teindre mon âme. Je pouvais sentir bouillir au fond de moi une rancœur immense envers ce monde injuste. Une rancœur qui ne me laisserait à présent plus jamais en paix.

Peut-être que tout ceci n'est qu'un mauvais rêve. Peut-être que demain, on allait enfin lui ramener ce remède. Voir mieux : Il n'allait plus être malade du tout. Les miracles existent après tous, n'est ce pas ?

_"Je...m-moi...moi non plus je ne veux pas mourir..." Alors qu'il me caressait les cheveux sa voix se crispa d'un coup et à son tour, il fonda en larmes.
On resta ainsi, dans les bras de l'autre, en train de vider toute la tristesse qu'on avait pu accumuler jusque-là. La seule conversation qui se fit à ce moment-là était une faites entre nos larmes mais également entre nos gémissants et cries de désespoirs. J'avais tellement à lui dire, à lui avouer, à lui supplier même, mais aucun mot ne sortait, je n'arrivais plus à parler.
 Je me sentais totalement désarmée et impuissante face à la situation et mon esprit ne se focalisait que sur la tristesse qui était en train de s'écouler sur mes joues.

_"Shhh..Uruzet...ç-ça va aller d’accord ? " il déglutit difficilement semblant retrouver son calme après plusieurs minutes. Il se mit à me bercer en me prenant en premier mes mains et en frottant doucement son pouce contre une de mes paumes. Je pourrais presque m'endormir dans cette douce embrasse. Il fallait l'avouer, même si nous avions bien grandi, Taddeo savait toujours autant me comprendre et me calmer sans avoir besoin de mot. Doucement, me sentant prête à assumer la dure réalité, je levais la tête pour le regarder, me forçant à plonger mon regard brouillé dans ses yeux. Au fond de moi, je me sentais honteuse, je m'étais promis de ne pas craquer pour ne pas le rendre plus malheureux.

"Ca va mieux ?" je hochais fébrilement de la tête en réponse alors que je chassais les dernières larmes qui coulaient encore sur mes joues rouges et ceci avec ma manche. Ceci fit sourire Taddeo qui se mit à le faire à ma place. "Combien de fois je t'ai dit de ne pas faire ça ? Tu élargis tes manches en plus de les salir." Calmement, il reposa ma tête sur son torse et commença à fredonner une berceuse. Notre berceuse. La berceuse que chantonnait mère lorsqu'elle était en vie. Malgré tout, je le sentais encore tremblant. Au fond de moi, je savais que même s'il faisait ça pour me réconforter, il le faisait aussi pour drainer mon attention. Il ne voulait pas que je voie son visage encore en pleure. C'est qu'il était maître dans la tristesse silencieuse...mais plus pour longtemps à présent.

Petit à petit, il s'allongea par terre, alors que j'étais toujours dans ses bras. Il finit par brusquement cesser sa mélodie. Il faut dire que se mordre les lèvres n'aidait pas beaucoup. Ce fut alors assez évident qu'il voulait faire son possible pour ne pas retomber dans les larmes. 


"Hey, Uru.... t-tu me promets que tu v-vas ré-réaliser notre rêve hein ? Notre promesse qu'on a fait en printemps. Tu visiteras le monde entier comme on l'a promis ? Pis surtout tu souriras hein ? Tu souriras pour moi hein ? J-e refuse que tu sois tris-triste à cause de moi. P-pis comme ça... tu m-me ferais visiter tous les endroits du monde p-par t-ton sourire..........Je-...je"

Je me redressa alors de cette instant d’hésitation puis je mit sa tête sur mes genoux. Dans un dernier élan et avec les dernières forces qui rester au fond de moi je lui fis mon plus beau sourire. Certainement, mon dernier vrai sourire. J'avais compris ce qu'il voulait dire, il n'avait même pas besoin d'en dire plus que je saisisse l'entièreté de sa requête. Je voulais le soulager, faire en sorte qu'il n'ait pas à prononcer ses mots si douloureux à l'oreille. Et puis, il fallait dire que je ne voulais pas les entendre non plus. L'espoir qu'il puisse faire cela lui-même était encore trop présent pour.

_"Je te le promet."

J’essaya d'injecter de la joie et du bonheur dans mes paroles, dans mon sourire même. Bien que ceux-ci étaient faux et que mon coeur hurlait pour que j'arrête de faire ça. Mais comme on dit, 'chasse le naturel et il revient au galop'. Je devais faire de mon mieux pour que ses derniers jours soient les meilleurs de sa vie. De sa bien courte vie. Même si au final, cela ne me faisait plus souffrir qu'autre chose, je me devais se faire en sorte qu'il soit heureux, qu'il profite de l'instant présent. Ma souffrance ne devait qu'être moindre comparait à la sienne. Même, si en disant ça, je mentais, même si je ne le ferais jamais, je voulais faire en sorte qu'il parte heureux. Au fond, à quoi cela servait que je fasse tous ça. Cela ne servait plus à rien de faire ce genre de chose s'il n'était plus là. C'était parce que justement parce qu'il était là que je voulais les faire.

Face à cette réponse, Taddeo sembla surpris, mais sa surprise se remplaça rapidement par de la reconnaissance. Il semblait apaisé rien qu'en entendant ses mots. Il tendit alors sa main pour me caresser doucement la joue. Je me sentais coupable de jouer avec lui sur ce point-là, de lui mentir alors qu'il était à l'article de la mort. Car au final, cette promesse, comme la première, je ne la réaliserais pas. Dire qu'il fallait que je fasse juste des efforts serait une chose bien trop simple à dire. J'étais à bout, je savais en avance qu'après, je n'aurais plus la force de continuer cette voie-là.

_"Merci, vachoune." il fit une pause puis reprit en attirant doucement ma tête vers la sienne jusqu'à ce que nos deux fronts ce touchent "Je t'aime."

_"Je t'aime aussi... "

Après tout, ce qui arrive, c'était de ma faute, tout était de ma faute.

J'aurais dû mourir ce jour-là.
Promesse oubliee
NE JAMAIS ME LASISER ECRIRE- SURTOUT QUAND IL EST TARD-

Non plus sincèrement, j'ai tendance à avoir énormément d'histoire en tête, d'idée, mais je les mets qu très rarement à l'écrit (la plupart du temps par flemme). Cependant, cette fois si j'ai voulu faire un effort, principalement, car je veux m'améliorer aux niveaux de mes textes.

Je ne sais pas si je continuais à posté ici (et je ne pense pas que cela deviendra une habitude ahahah) mais c'est toujours bien de passer du temps sur ce genre de chose.

Il y en encore plusieurs choses que je n'aime pas comme des tournure de phrase ou des répétition (et il doit rester des fautes) alors je changerais peut-être. DE TOUTE FACON C'PAS COMME SI DES GENS ALLAIENT LIRE. Je rie si je perd -encore- un watch n'empêche.

Note diverse :

_Si vous n'avez pas compris, du moins au début, Uruzet et Taddeo sont assis par terre avec Taddeo qui enlace Uru par-derrière. Je n'ai pas trouvé de moment propice ou même un endroit où le placer so well
_Uruzet et Taddeo sortent ensemble- Mais c'est assez spécial, ils sont meilleurs amies de base et Taddeo à juste émit le regret de n'avoir jamais eu de copine. Par conséquent Uruzet proposer qu'il sorte ensemble. A noter que c'est une relation purement platonique (genre, ils se sont jamais embrassés- Enfin sur la bouche quoi-). Je ne sais même pas s'il y a des sentiments amoureux (je ne pense pas) mais ils sont très trèèèèèèès proche. J'imagine qu'on peut les voir comme des âmes soeur- (et non pour moi âme soeur =/= lover ahahah). Bref, je n'arrive pas à décrire leur relation :'D.
_Le texte devait être plus long mais...meh
Loading...
HS I DEBIANCA Uruzet by Kawaii797
HS I DEBIANCA Uruzet
:iconhorizon-seed:
Non non ce n'est que moi- Pas un nouveau membre ahahah //CAMMMIIONN
Juste que ça fait depuis assez longtemps que je devais la faire mais j'ai eu un peu la flemme- Genre beaucoup-
Donc voici à la fois mon perso principale et mon secondaires-
C'est assez spécial car Ant même si ça va rester ma principale et aussi à sa façons un PNJ donc c'est pas comme si je peux la jouer totalement en temps que nouveau joueur (et donc EXP par exemple- Ou certaine quête que je peux pas faire-) donc vuala-
Pis ça fait 3 mois et j'ai mon diamant donc je peux //FUIT
==============================================

[E.D.I.T.] 24/07/2016: Revamp, ajout de l'arme du lvl 5 et de facts (note : la spécialité de rodeur ne sera mise en place que lors de la quête de spécilistion, la je l'ai juste rajouter pour aller plus vite :v)
Dessin du full : sta.sh/021hem93mm6b
Couleur + symbole (mal dessiné mdr) : sta.sh/0w3ni6gbhly

P.R.O.F.I.L

_______________________________


<Nom.Prénom>. DEBIANCA. Uruzet
<Age>. 21 ANS
<Race> Lorie 75%.Myrekar 25%
<Genre>. Féminin
<Taille>. 1m63
<Poids>.58 Kg
<Métier> Bucheron

:+fav: <Niveau> 7
:+fav: <Classe> Acrobate - Rodeur
:+fav: <Arme> Arbalète + 2 poignard
:+fav: <Style de combat>

Dans la mesure du possible, Uruzet ne se bat pas. Pas qu'elle n'aime pas la violence (on n'est pas dans la maison de la prairie nom d'horizon, bien qu'en réalité c'est un peu le cas-) juste qu'elle n'est pas experte dans la matière. Enfin pas avec une arbalète. Mais dans tous les cas elle fera en sorte de se planquer quelque part et usera de discrétion pour attaquer la première et ainsi pouvoir au possible avoir l'avantage. Oui en gros un mélange de "campage" et de Hit&Run. Bref. C'est du jolie.
Même si Uruzet garde son arbalète pour les combats à distance, la lorie peut maintenant se battre au corps a corps avec ses poignard même si la demoiselle préfère faire tous dans la discrétion.

<Statistiques>
:+fav:  Attaque physique : 15 +10 = 20
Attaque Magique : 0
Défense Physique : 15

Défense Magique : 10 + 10  = 20
Agilité : 25 +10 = 35
Stamina : 35
Chance : 15%
Stupidité :  41% 


P.E.R.S.O.N.A.L.I.T.E

_______________________________


I Agréable I Calme I Gentille I Optimiste I Timide I Serviable I Polie I Simple I


    Uruzet est une personne simple qui aime les choses simples. De nature calme mais gentille, on peut facilement passer à coté d'elle sans réellement la remarquer. Il faut dire que silencieuse comme elle est, on peut difficilement la repérer. Pas qu'elle est quelqu'un de solitaire, au contraire elle adore la compagnie d'autrui, c'est juste le combo timidité et calme qui résulte en çà. De plus, bien qu'il lui arrive de bégayer assez souvent, il n'en reste qu'elle est seulement timide dans le sens où elle n'arrive pas à approcher les autres, pas qu'elle devient toute gênée et embarrassée quand on vient lui parler (bien que ça arrive). Et ne comptez certainement pas sur elle pour parler quand elle est entourée de trop de monde, c'est le genre de personne à ne pas savoir où se placer ou quoi dire dans ses cas là. Malgré ça elle reste quelqu'un de fiable et de débrouillarde, très indépendante par le fait qu'elle a dû apprendre à se débrouiller elle-même très jeune elle peut parfois se la jouer solo car elle a l'habitude de devoir compter que sur elle-même. N'y voyez donc aucun esprit de compétition, c'est juste une habitude qu'elle a gardée. Il n'est même pas rare qu'elle soit en réalité trop gentille, peut-être pas au point d'être naïve car il y a des limites, mais de sa nature plutôt optimiste elle apprécie aider les autres et par moments il lui est difficile de dire non. Malgré tout, il reste néanmoins le fait que Uruzet n'a pas "d'identité", ou du moins qu'elle a l’impression de ne pas avoir. Eh oui, être une Lorie sans ailes et être seulement 25% myrekar l’empêche en réalité de pouvoir s'identifier à un quelconque groupe. Et bien que ça puisse avoir l'air ridicule, il en résulte quelque chose de presque similaire à de l'aliénation voit une dépossession de l’individu. Mais la Lorie garde tout de même espoir de trouver un jour un endroit où elle appartiendra. M'enfin quoi qu'il arrive elle reste quelqu'un qui ne juge que très peu et dont il est assez facile de parler avec.





<Goûts>
:+fav:•+•La musique, sa cithare, être entourée, les gens optimistes, les couronnes de fleures,  les gens grands (ça fait vous sentir en sécurité m'voyez-), les rosiers des Alpes

:+fav: •-•Les épées, ses mains, son oeil gauche, sa condition, être "transparente, le sang", la foule, les coquelicots, qu'on parle de psyché




H.I.S.T.O.I.R.E

_______________________________


Chapitre 1 : La Barde


    Uruzet eu une enfance assez commune, comme tous les enfants elle était accompagné de sa maman, myekar, et de son papa, Lorie. Ils vivaient dans un petit village de Lories reculé et de manière modeste. Il ne roulait pas sur l'or mais la petite fille qu'elle était à l'époque était heureuse.

Après, il est vrai que comme tout enfants un peu différents des autres, elle du également faire face aux moqueries de ses camarades mais cela n'alla jamais dans les extrêmes. Il est même vrai qu'avec le temps, celles-ci cessèrent et furent remplacer par une certaine indifférence... Bien que les parents semblent vouloir éloigner leurs enfants de cette "chose" qui pourrait les contaminer. Mais cela ne veut pas dire que c'était vrai pour tous le monde, Uruzet ne fut pas totalement seule, elle eut des amis, tout le monde n'est pas assez idiot pour s'attarder sur cette chose de détails. 

C'est même à cette époque qu'elle découvrit sa passion pour la cithare par l'intermédiaire de son père qui était musicien. Elle apprit très tôt à jouer de cet instrument et pour la fillette une chose était évidente sur son futur : elle allait vivre de ça, comme son père qu'elle admirait. Elle passait tellement de temps à en jouer que c'était limite s'il il ne fallait pas lui ôter l'instrument des mains pour qu'elle se repose un peu. On peut même dire que c'est la cithare qui lui permit de se faire des amis, c'était même arriver au point où avec d'autres enfants de son âge ils avaient décidé de faire une petite bande musicale. Et il fallait dire qu'à l'époque, la jeune fille ne tarda pas à mélanger musique et magie et son futur sembla tout tracé : elle voulait devenir barde. Un rêve d'enfant qu'elle allait tout faire pour réaliser.

  

Chapitre 2 : Dépossession

    L.o.c.k
_________________________________

    Ce fut un réel massacre. Plus de 20 enfants furent cruellement mutilés par de pauvres âmes qui ne pouvaient pas supporter de ne pas avoir la beautés des Lories entre leurs mains. Certains furent ôter de leurs yeux, d'autres de leurs ailes et les plus beaux de leurs organes. Pour uruzet se fut ses ailes. Mais une chose fut commune à tous les enfants : on en c'était pris à leurs psychés. Il est vrai que pour créer des potions de psyché des éléments de synthèse sont utilisés mais dans l'idée commune une potion de psyché fait avec de la vrai psyché sera toujours plus efficace. Que ça soit vrai ou non n'est pas la question. Mais quoi qu'il arrive, on faisait toujours en sorte d'extraire cette matière là où elle était la plus abondante : chez les enfants. Le pire est que l'extraction n'est pas parfaite et elle ne peut réussir à créer que très peu de psyché brute pour une quantité massive de perdu. Et une fois extraite (dans un processus bien sur très douloureux), la question est de comment reboucher ce robinet ouvert. Eh oui, c'est comme quand on force un peu trop sur un robinet, on le casse et l'eau ne peut s'arrêter de couler. Et dans le cas de la psyché, élément vital, la vie des enfants, qui avaient survécu, était par conséquent en danger. En conséquence, une seule solution fit trouver : sceller la psyché. Ou la bloquer et ceci avec une pierre spéciale qui empêchera son utilisation et que l'on fit "fusionner avec la peau.

Déposséder de tous, de son identité en particulier, Uruzet âgé de 12 ans due mettre fin à son rêve. Durement blésé autant psychologiquement que physiquement elle ne put se résoudre à toucher de nouveau à une cithare de sa vie. N'étant plus vraiment Lorie sans ses ailes et ne pouvant se sentir Myrekar un grand vide se fit sentir chez la jeune fille. 

Qu'était-elle ? Où avait-elle sa place ? En avait maintenant seulement une dans l'état où elle était ?

Mais l'ancienne barde fit de son mieux pour garder le sourire, essayant de se montrer forte pour ses parents qui se briser peu à peu devant la dure réalité. Sa mère, ne supportant pas de voir sa fille dans l'état où elle était et ronger par la culpabilité mit fin à ses jours. Depuis ce jour, le père ne fut jamais réellement le même, chose compréhensible vue les événements, il sembla comme brisé malgré le sourire fade et surtout faux qui s'afficher sur son visage. Il ne toucha d'ailleurs plus à aucun instrument. Il expliquera bien plus tard que c'était pour soutenir sa fille qui ne pouvait plus jouir de sa passion.

Mais du haut de ses 12 ans, la jeune fille décida une chose : elle allait se venger...non, elle allait venger ses camarades, sa mère et son père. Et malgré son jeune âge, cette rancœur envers le monde ne fut que grandissante les années défilants. C'est ainsi que la barde devint chevalier.

Chapitre 3 :  Revanche sur la vie

    L.o.c.k

Chapitre 4 : Revelation


    Un bruit de métal tombant sur le sol poignarda de plein fouet le silence qui régnait auparavant en maître dans la pièce. La Lorie regarda prise d’écœurement ses mains tachetées de sang et le corps ballonnet et écorché qui trônait au milieu de la pièce. Bien sure elle ne put s'empêcher de hurler face à la scène. Qu'était-elle devenue ?! N'était-elle pas devenu comme eut à présent ?! Une tueuse ne respectant à présent que sa propre morale alors qu'elle n'en avait plus aucune ?! POURQUOI ELLE NE RESSENTAIT RIEN ?! POURQUOI MALGRÉ SES COUPS d’épée SUR CETTE ENFOIRÉE ELLE N EN RESSORTE AUCUNE SATISFACTION ?! Pourquoi même si elle avait vu cette ordure crever à forcer d'être gavé de ce qu'il avait lui-même fait n'avait pas fait de bien ? Pourquoi se sentait-elle tout aussi misérable voir pire que la personne dont elle avait ôté la vie ?! Elle regarda avec horreur ses mains qu'elle empressa de laver. Et de relaver. Et d'encore relaver. Et ceci dans un cercle s'en fin.

_"POURQUOI CELA NE PART PAS ?!"

Ses mains d'apparences propres étaient à ses yeux recouverts de sang. Un sang qu'elle n'arrivait pas à enlever. Des larmes roulaient sur ses joues alors qu'elle se frottait ses mains jusqu'au sang. Combien de gens avaient-elles tué pour en arriver là ? N'était-elle pas devenu un monstre ? Elle s'écroula par terre en sanglots repensant à tous les moments où elle aurait pu arrêtés se massacre plus tôt. Ce manque d'achèvement lui fit voir à quel point elle était tombé bien bas. Et jamais elle ne pourra remonter. Bientôt l'odeur métallique qui régnait dans la salle fut accompagné par une autre beaucoup plus nauséabonde.

Jamais elle ne pourrait se pardonner

_________________________________
    L.o.c.k

Chapitre 5 : Nouveau départ


   "Un village où les miracles se réalisent !" fut comment on dépeint Elziel à la jeune femme. N'ayant plus aucun but dans sa vie et pensant ne pouvoir être jamais pardonné pour ses pêchées, elle se mit en tête qu'aider à mettre fin aux guerres et ainsi empêcher à d'enfant de devenir en elle lui permettrait au moins d'avoir bonne conscience. C'est avec cette idée en tête et après seulement 1 an après cette terrible nuit elle arriva à ce village, en quête de rédemption. 


T.R.I.V.I.A

___________________________


Fait divers:
_Si vous voulez avoir un idée de sa voix, aller à environ 3:50 de son thème
_Elle se lave énormément les mains et n'aime pas toucher les autres avec celle-ci, de plus celle-ci son très abîmes
_Elle n'arrive plus à tenir d'épée dans ses main
_Ses mains trembles énormément par moment, de même qu'il lui arrive d'avoir des vertiges
_Elle se remet tout doucement à jouer de sa cithare
_Son arbalète appartenait à sa mère
_Les parties grises sur son arbalète sont faites pour la remonter (la première avec le pied et l'autre avec la main), c'est juste très mal dessiné
_Elle pochette une petite pochette derrière son dos, cachée par sa cape, où il y a ses carreaux
_Son oeil gauche (que je dessinerais un jour-) estjuste un oeil muté de myrekar qui possède des écailles dans la cornée. Il est aveugle d'ailleur.
_Sur son masque au niveau de son oeil gauche, il y a un petit "cousiné" qui chaque l'orifice, l'autre orifice est ouvert (même si sur la fiche on dirait pas-
_Ceux qui captent la référence avec son nom auront-...IDK MAIS VUALA
_:+fav: La fleure sur son corset est une fausse rose des Alpes, c'est un objet très important au yeux de l'acrobate pour certaines raisons personnelles
_:+fav: La chose qui explique pourquoi la jeune femme est devenu un Rodeur est qu'elle veut se réconcilier avec les lames/épée. Pis aussi elle peut pas utiliser de psychée
_:+fav:Le symbole sur ses gants est celui de la rune "Uruz" (oui Uruet tire son nom de cette rune ahhaa)
_:+fav:Une des raisons qu'elle porte son masque après sa mutation est que la jeune femme ne se trouve pas jolie (ce qui la rend mal a l'aise quand elle l'enlève d'ailleur)
_:+fav: Elle a elle même fait ses protections en bois de ses jambes
_Je rajouterais le reste plus tard (dans la soirée peut-être) et j'en profiterais pour corriger les fautes


<Thèmes>

Xandria - The Undiscovered Land
:+fav:Zero Time Dilemma OST : BGM 40 ~Nostalgic Scenery~


M.A.N.I.E.R.E..D.E..R.P

___________________________

Je m'adapte la plupart du temps à la personne avec qui je Rp pour le support (mise à part que je n'aime pas le faire par comment ou par chatbox). Je ne fais que du littéraire (j'ai d'ailleurs parfois l'habitude d'écrire beaucoup trop ahaha) mais je n'oblige pas la personne avec qui je Rp de faire de même /o/ Je préfère quand un contexte est mise en place avant.
:+fav:Cherche des gens avec qui rp mdr
Loading...
HS I Savez-vous planter les choux? by Kawaii797
HS I Savez-vous planter les choux?
:iconhorizon-seed:


Quelle était la raison d'un tel déchaînement de haine ? À croire que dans ce village, avec d'autres sports comme celui de la roulette, il était commun de martyriser, non, tuer de pauvres créatures innocentes. Et l'optimisme naturel dont faisait preuve la jeune femme ne lui cacher certainement pas la vue sur cette activité plus que barbare. S'ils étaient aussi agressifs à leur naissance, peut-être fallait-il en vouloir aux personnes aux alentours qui au lieu de choisir les mots préférer l'épée.  Après tout, si une personne lambda se retrouvait du jour au lendemain sans repère, entourer de gens géant qui ne font que le regarder d'un regard dangereux, ne serait-ce pas normal qu'il se sente agressé ? Qu'il veuille se défendre à tout prix ?  Est-ce que le fait que ses créatures soient plus faibles justifiées cet abus de pouvoir ? 

C'était ce à quoi penser l'acrobate alors qu'elle portait les nouveaux arrivants au village qu'elle avait créé pour leur race. Eh oui, l'ancienne chasseuse de primes n'avait pas pu boucler à double tour sa compassion envers ses créatures et chaque début de semaine à l'aube elle se prenait à un jeu bizarre qui consistait à "inviter poliment" (avec quelques difficultés) les nouveaux choux. Avec le temps elle leur avait mêm  construit des maisons, des meubles, bref, elle qui aimait ce genre d'activité manuelle à base de bricolage et de sculpture elle était ravie.

Bien sure, elle ne comptait partager ce secret à personne. Bien qu'ils étaient relativement loin du village, la Lorie avait peur que l'excec de violence ne serait que pire ici comme éloigné à la vue de tous.
Elle c'était même promis d'éliminer ou du moins de faire comprendre par la lame (et ceux poliment !) que martyriser un autre très vivant n'était pas une chose prisée de notre chère Mère Nature.

Dans un sens, on pouvait dire qu'Uruzet était devenu maire de Choux ville.


Oui, alors que tous le monde se la joue rambo c'est "hippie time" chez Uruzet ahaha.

Btw, je cherche des gens avec qui rp, du coup si vous êtes interessé, n'hésitez pas ;v;/
Loading...
HS I Uruzet 2 by Kawaii797
HS I Uruzet 2
:iconhorizon-seed:

Ouijechangeraisletitreplustard-Unjour-

De base c'était Ant sur le dessin :v (onsedemandepourquoi) mais au final cela aller beaucoup mieux à Uruzet.
Ca fait plusieur mois que je me coltine ce dessin mais j'imagine que le résultat est potable-
Loading...

deviantID

Kawaii797's Profile Picture
Kawaii797

Artist | Hobbyist | Digital Art
France
I'm not fond of bio and too lazy to do one so

AdCast - Ads from the Community

×

Groups

Friends

Comments


Add a Comment:
 
:iconcamgelicuu:
camgelicuu Featured By Owner Jul 17, 2016
LOL i absolutely love your bio <3
thank you very much for the watch!! :)
Reply
:iconkawaii797:
Kawaii797 Featured By Owner Jul 20, 2016  Hobbyist Digital Artist
Ahaha x)
Welcome c:
Reply
:iconhoshinodestiny:
HoshiNoDestiny Featured By Owner Jun 17, 2016  Student Digital Artist
Thanks for the fav!
Reply
:iconkawaii797:
Kawaii797 Featured By Owner Jun 24, 2016  Hobbyist Digital Artist
Welcome uvu
Reply
:iconanfuu:
Anfuu Featured By Owner Jun 1, 2016  Hobbyist General Artist
Merci pour le fav !! //A//
Reply
:iconkawaii797:
Kawaii797 Featured By Owner Jun 11, 2016  Hobbyist Digital Artist
De rien uvu
Reply
:iconmojoromo:
mojoromo Featured By Owner Apr 26, 2016  Hobbyist General Artist
thank you for watching meeeeeeeeeeeeee Pearl Emote 10 GIF Steven Universe - Don't Cry Pearl GIF Gravity Falls - Celestabellebethabelle EXO : Dancing Unicorn 
Reply
:iconkawaii797:
Kawaii797 Featured By Owner May 2, 2016  Hobbyist Digital Artist
Welcome c:
Reply
:iconsophingers:
Sophingers Featured By Owner Apr 20, 2016
Merci pour le watch ! :D
Reply
:iconkawaii797:
Kawaii797 Featured By Owner Apr 23, 2016  Hobbyist Digital Artist
De rien c:
Reply
Add a Comment: